Accueil / Découvrir / Présentation

Station des Gets
VG 2017 - page couv

La Vie Gêtoise 2016

Le Bulletin Municipal, "La Vie Gêtoise 2016" est disponible, n'hésitez pas à le consulter !

 
Logo Les Gets

La Station des Gets

Entre le Lac Léman 
et le Mont-Blanc, au cœur du territoire des Portes du Soleil, la station des Gets est un véritable petit coin de paradis...

Pour plus d'informations sur les activités d'hiver et d'été de la station, cliquez ici.

 
Famille-plus-Montagne

Les Gets, station pour les familles

La station des Gets est labellisée Famille Plus Montagne, elle accueille et prend soin des familles des plus petits enfants aux plus grands !

Présentation de la Commune

La Commune des Gets est une station de moyenne montagne située dans un site de col très ouvert reliant la Vallée du Giffre (Faucigny) à la Vallée d'Aulps et du Haut Chablais. Le territoire communal (2998 ha) est situé en limite sud-ouest de la commune de Morzine et en limite nord-est de la Commune de Taninges, en Haute-Savoie.

 

La station est très bien équipée tant en matière de services, de commerces, de remontées mécaniques, qu'en hébergements hôteliers et en meublés.

Elle est fréquentée en hiver comme en été par une clientèle fidélisée. Le Chef Lieu, centre de vie, reçoit une urbanisation dense et les possibilités de constructions nouvelles sont peu nombreuses. Les hameaux déjà bien urbanisés s'étoffent de façon régulière.

 

Les origines étymologiques

Une légende prétend que la vallée des Gets aurait été peuplée par des juifs italiens, chassés de Florence au 14e siècle, car ils étaient accusés d'empoisonner les puits. Béatrice de Faucigny leur aurait imposé de se convertir pour permettre leur installation.

Mais il semble que tout cela soit pure invention, venue d'une fausse étymologie, car le village est déjà important au 13e siècle. Son nom viendrait plutôt de "gitte", ou "giette", couloir de descente rapide des bois, ou encore du latin "jacere", gîte.

 

L'histoire du col des Gets

Le nom des Gets est aussi apparenté à "Giez - Giettaz" désignant les sentiers.

Jusqu'au 14e siècle, les habitants redoutaient les gorges et communiquaient par les "pas" situés sur les crêtes. Ainsi le premier chemin pour rejoindre la Vallée du Giffre était un sentier de montagne pavé passant par le Pré et la Rosière.

Les transports se faisaient à dos d'homme et de mulet. Ensuite fut construit un accès au-dessus de l'Arpettaz par Moudon qui sera dénommé Chemin de Grande Communication n° 7 puis Route Provinciale. Cette voie devient la Route Impériale n° 202 en 1860.

Le Pont des Gets a été construit en 1780. Rebaptisée "Route Nationale n° 202" en 1880, elle sera classée en 1910 dans la Route des Grandes Alpes (dite route des cols de Thonon à Nice). Cette voie est ensuite classée route à grande circulation le 8 juin 1972 et devient la route départementale 902 en 1973.